top of page

Canapé Écologique : 5 Questions pour Bien Choisir


aménagement et décoration d'une pièce de vie Lyon
Canapé convertible 4 places en velours VILLABON - Crédit photo : Sylvain MARTIN


Pièce maîtresse de votre salon, votre canapé en dit long sur vos choix et vos goûts. Vous aimez y passer du temps de qualité. Et lorsque le moment de le remplacer arrive, vous vous demandez comment choisir parmi les centaines de modèles proposés en ligne et dans les magasins. Conscient(e) de l’impact de vos achats sur l’environnement, vous souhaitez en finir avec le mobilier bas de gamme, fabriqué à l’autre bout de la Terre dans des conditions douteuses. Cette fois, c’est décidé, votre prochain sofa sera écoresponsable ! C’est un achat important, un investissement pour lequel vous souhaitez prendre le temps de réfléchir.

Quels sont les points à observer attentivement pour trouver la perle rare ?

Quelles sont les entreprises les plus respectueuses ?

Suivez le guide pour tout comprendre et dénicher enfin votre canapé écologique coup de cœur.


1 - À quoi reconnaît-on un canapé écoresponsable ?


Ce terme désigne un ensemble de caractéristiques qui tendent toutes vers le même objectif : limiter l’impact environnemental à chaque phase de vie de votre meuble : conception (ex : choix des matériaux), fabrication et assemblage, transport, distribution, utilisation, élimination.

Il est parfois difficile de cocher toutes les cases, mais voici les principaux critères que vous devrez prendre en compte : 


  • C’est un canapé qui ne vient pas du bout du monde. Il a été idéalement fabriqué en France (sinon en Europe), avec des matières premières françaises (ou européennes) ; 

  • Il ne dégage pas une forte odeur de solvants dans votre séjour ; 

  • Il a été fabriqué à partir de matières nobles, naturelles et saines, gérées durablement ;

  • Il arbore fièrement des étiquettes très sérieuses : ÉcoLabel, FSC, Oeko-Tex, NF environnement… Pour mieux connaître ces différents labels et leurs garanties, c’est par ici !

  • Il a été conçu par une entreprise soucieuse du bien-être de ses employés, et justifiant de pratiques environnementales vertueuses ; 

  • Il est réparable et garanti sur une longue période ; 

  • Il peut être recyclé en fin de vie ; 

  • C’est enfin un canapé dont vous ne vous débarrasserez pas au bout de 2 ans parce qu’il se sera affaissé ou que son design trop « tendance » sera passé de mode. Il vous accompagnera sur une ou même plusieurs décennies.


2 - Un canapé éco-conçu, pourquoi c’est mieux ?


L’empreinte carbone moyenne d’un canapé neuf est de 179,1 kg CO2 (source : ADEME). Un tel achat n’est donc pas sans conséquences. 

Observons de plus près les effets causés par les différents composants d’un modèle « ordinaire » : attention, c’est moche !

  • « Panneaux de particules », « bois aggloméré » ou « mélaminé » : très présents dans les structures des meubles, il s’agit de copeaux agglutinés par des colles et solvants dégageant du formaldéhyde, gaz cancérigène et très irritant pour les voies respiratoires. La présence de COV (Composés Organiques Volatils) dans ces mêmes produits constitue une importante source de pollution de l’air intérieur. 


  • Coton conventionnel : sa culture, très gourmande en eau, s’accompagne de l’utilisation d’engrais et de pesticides. Il est néfaste pour la santé des travailleurs agricoles et des utilisateurs. C’est l’une des cultures les plus polluantes au monde.


  • Textiles traités : imperméabilisants, anti-feu, anti-taches… tous contiennent des substances hautement toxiques pour la santé et l’environnement. Les retardateurs de flammes en particulier figurent sur la liste des perturbateurs endocriniens (à retrouver ici).


  • Fibres synthétiques : polyester, polyamide, microfibre… très couramment utilisées dans la fabrication de tissus d’ameublement et d’objets de décoration, elles sont dérivées de produits pétroliers et donc très polluantes.


  • Cuir animal : souvent considéré comme un matériau noble, le cuir subit de nombreux traitements à base de produits chimiques pour améliorer sa robustesse, sa souplesse et son aspect.


Toutes ces matières sont à bannir autant que possible de nos intérieurs lorsque l’on souhaite adopter un mode de vie plus sain et plus respectueux de l’environnement.


Mais acheter responsable, c’est aussi acheter local. 

C’est soutenir les entreprises françaises, garantes d’un savoir-faire qu’il est primordial de protéger. C’est agir pour la préservation d’emplois correctement rémunérés et s’opposer fermement au travail dans des conditions indignes.


💡Et si vous ne souhaitez pas limiter votre engagement au canapé ;-), découvrez dans cet article pourquoi adopter une décoration d'intérieur écoresponsable.


3 - Mon canapé écolo, avec quoi a-t-il été fabriqué ?


Plus de la moitié de son empreinte carbone est générée par ses matières premières. Seule solution pour limiter les dégâts : exiger des matériaux naturels ou recyclés. Face à l’urgence écologique et pour répondre à la demande de clients de plus en plus engagés, les laboratoires développent les matériaux et textiles du futur.

En ce qui concerne notre canapé, voici les meilleures alternatives aux composants synthétiques polluants : 


La structure 

Bien entendu, le bois naturel est à privilégier. Mais il vous faudra éviter les arbres exotiques comme le teck, l’ébène ou le wengé. Préférez les essences européennes, comme le chêne, le pin ou le châtaignier certifiés PEFC ou FSC. L’osier, s’il est local, est également une belle option écoresponsable. Profitez-en, il est très tendance !

Dans un style plus industriel, pensez à l’acier, matériau recyclable par excellence puisqu’il peut être réutilisé à l’infini. 


Le rembourrage

La densité des coussins d’assise et de dossier est très importante pour garantir confort et durabilité. Sur les étiquettes, cette densité s’exprime en kg/m3. Pour un bon maintien du dos, choisissez un canapé qui affiche 35 kg/m3 au minimum.

Exit la mousse polyuréthane ! S’il est difficile de la bannir totalement de nos intérieurs, un label Certipur permet au moins de garantir l’absence de métaux lourds et des COV en quantité limitée.

Ouate de coton bio, plumes, laine, crin de cheval ou kapok (s’il est labellisé Oeko-Tex) vous offriront un confort plus sain. Les fibres végétales vous séduiront également par leurs propriétés respirantes. Quant au latex naturel, il permet d’obtenir une densité de plus de 65 kg/m3 ; vous le retrouverez dans les salons les plus luxueux.


Le revêtement extérieur

Il nous a séduit au premier coup d'œil, par sa couleur ou son aspect douillet. Mais un bon revêtement, c’est surtout un tissu qui conservera son allure sans se détendre ni pelucher, et qui ne vous lâchera pas au bout de quelques mois. 

Les alternatives écologiques au coton conventionnel et aux tissus synthétiques sont nombreuses : lin, jute, chanvre, laine, coton bio certifié Oeko-Tex…

Pour les adeptes du cuir, choisissez-le à tannage végétal pour limiter la présence de produits toxiques dans votre salon. À ne pas confondre toutefois avec le « simili cuir végétal » (ou vegan) fabriqué à partir d’ananas ou d'autres fruits. Les constantes recherches et innovations dans ce domaine en feront peut-être le textile du futur ?


4 - Ce canapé vertueux, je le trouve où ?


De nombreuses enseignes profitent de la forte demande en produits écoresponsables pour nous proposer de beaux exemples de greenwashing. Pour ne pas vous perdre dans la jungle des appellations trompeuses, voici ma sélection de marques réellement engagées et respectueuses :


CAMIF 

Championne de la transparence, CAMIF travaille avec de nombreuses PME françaises, mises en avant sur leur site. C’est également une entreprise certifiée B Corp, label valorisant les acteurs les plus engagés sur les enjeux sociaux et environnementaux. Grand choix de canapés, tous styles et tous budgets.




Tikamoon 

Leur credo ? Le bois massif. Des essences gérées durablement, pour des meubles robustes qui défient le temps. Des canapés au très beau design, produits en Europe et disponibles à partir de 800 euros.




Bolia

Grand choix de salons haut de gamme, au style scandinave chic. Canapés écologiques modulables, personnalisables et garantis 10 ans. Le + : des magasins physiques pour mieux se projeter. Pour les lyonnais, c’est au 5 rue Grolée !




TipToe

Connue à l’origine pour ses pieds de table et de tabourets modulables, cette marque propose également quelques modèles de banquettes au look épuré très contemporain. Les pieds en acier et aluminium garantissent une très longue durée de vie. Meubles conçus à 100% en Europe. 



Kipli

La promesse de cette entreprise française : des matières 100% naturelles, notamment le lin et le latex, qui garantissent des rembourrages respirants et sains. 3 boutiques en France, dont une à Lyon au 25 rue de Brest. Le + : 10% des bénéfices reversés à des associations pour la protection de l’environnement.




Tediber

Véritable expert du couchage, Tediber sera l’option parfaite si vous êtes à la recherche d’un canapé-lit écoresponsable et confortable ! Fabrication dans le centre de la France, avec des matériaux majoritairement recyclés et garantis sans COV.




💡Besoin d’un accompagnement pour cet achat important ? Je peux vous aider ! 


5 - Le canapé écologique, vraiment trop cher ?


Pour un modèle éco-conçu de bonne facture, il vous faudra débourser de 800 à 5000 euros. C’est le prix d’une main d'œuvre française qualifiée, de matériaux de premier choix et de finitions soignées. Vous profiterez d’un canapé durable, dont vous serez fier(e) et qui vous accompagnera de longues années.

Soldes massives, Black Friday : ne comptez pas trop sur des rabais sauvages. C’est même contraire à l’éthique des entreprises les plus sérieuses. Certaines marques en revanche peuvent accorder une remise sur des articles en prévente. Cela leur permet de ne pas surproduire, tout en disposant de la trésorerie nécessaire à l’achat des matières premières. Guettez aussi les fins de collections et les ventes privées.

Et si le budget vous semble toujours inaccessible, ayez le réflexe seconde main ! Un canapé robuste en bois massif bien entretenu peut facilement vivre 2 ou 3 vies en conservant son confort et son allure.


Question bonus : et mon ancien canap’, j’en fais quoi ?


Éco-conçu ou non, votre ancien canapé a encore de la valeur ! Il ne doit finir sa vie en déchetterie qu’en dernier recours.

Si la structure est encore en bon état, vous pouvez investir dans de nouvelles housses. La solution idéale quand on souhaite donner un coup de jeune à la déco du salon sans trop dépenser. 

Vous pouvez le vendre à un particulier, ou le donner (sur Geev ou sur Donnons). Pensez également à le proposer aux associations de votre quartier !

Enfin, lorsque vous serez prêt(e) à passer à l’achat, sachez que depuis le 1er janvier 2022 la loi Anti-Gaspillage impose aux professionnels la reprise gratuite de votre meuble pour l’acquisition d’un produit équivalent. Avec tout de même quelques conditions, à retrouver ici.


Vous avez enfin trouvé le canapé écoresponsable de vos rêves ?

N’hésitez pas à le partager avec moi !


Et découvrez mes offres d’accompagnement pour tous vos projets décoresponsables.



Article rédigé par Sophie DRUON pour Figurez-vous design d'intérieur










24 vues

Comments


bottom of page